Ecole

Le Projet d’Ecole :

 

Le projet d’école s’ancre dans le projet éducatif et vient le préciser. Le RESPECT est notre objectif pour les années 2016-2020.

L’attention des enfants est plus spécialement orientée vers :
LE RESPECT D’EUX-MEMES
Respect dans leur tenue, leur comportement, leur langage.
LE RESPECT DES AUTRES
Respect de chacun, quel qu’il soit, adulte ou camarade, plus petit ou plus grand.
LE RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT
Respect du matériel mis à leur disposition, de leurs affaires, de la nourriture, des espaces verts…

 

Les Règles de Vie :

 

Les règles de vie ont pour but de fixer la manière de vivre ensemble dans le respect de chacun. Conçues dans une perspective chrétienne, elles considèrent que chacun est faillible mais reste capable du meilleur ; elles ont donc pour objectif de permettre à chacun de donner le meilleur de lui-même.
Conditions de la vie en communauté, elles s’imposent de ce fait à tous les membres de la communauté éducative : élèves, parents, enseignants et personnel de l’établissement scolaire.

Tout membre de la communauté scolaire se devant de veiller au respect de ces règles est de ce fait habilité à intervenir à tout moment auprès des élèves.

Le comportement général, en classe et hors la classe doit en toutes circonstances, dans le langage et la tenue s’inspirer du respect des personnes et du soin des choses.

 

Le temps scolaire :

 

L’établissement ouvre ses portes à 7h30 et ferme ses portes à 18h00.

Horaires de la classe :
Le portail ouvre à         07h55    11h30    13h20    16h15
Le portail ferme à        08h15    11h40    13h30    16h45

Suite au plan Vigipirate, la sortie de fin de journée des élèves est échelonnée.
16h15 : maternelle et CP
16h20 : CE1
16h25 : CE2
16h30 : CM1 et CM2

Au début de chaque demi-journée, comme après les récréations de mi-journée, les élèves se mettent en rang à l’emplacement prévu pour leur classe. Chaque enseignant vient chercher sa classe à l’emplacement qui lui est indiqué.
Dans la salle de classe, les élèves se lèvent lorsqu’un professeur ou tout adulte pénètre dans la classe. Ils attendent pour s’asseoir le signal du professeur. De même, à la fin du cours, c’est l’enseignant qui autorise les élèves à se lever.
Les récréations se passent sur la cour, les élèves sont invités à la rejoindre dans le calme. Aucun élève n’est autorisé à se trouver dans les bâtiments dans ce temps-là.

 

Retards et Absences :

 

Si les absences injustifiées excèdent quatre demi-journées dans le mois, l’établissement se doit d’informer l’inspecteur
d’académie qui établira les avertissements et interviendra auprès de la caisse d’allocations familiales et du procureur de
la république.

 

Le nombre de retards est susceptible d’entraîner une sanction.
Toute absence prévue doit être précédée d’une demande d’autorisation écrite transmise à l’enseignant dans un délai
raisonnable permettant une réponse (au moins 24 heures).

 

En cas d’imprévu, dès le premier jour, les parents doivent signaler l’absence en indiquant la cause et la durée
prévisionnelle par un appel téléphonique qui sera confirmé lors du retour, par certificat médical. Celui-ci n’est toutefois
exigible qu’en cas de maladie contagieuse, il peut être demandé par l’établissement pour confirmer la possibilité effective
de reprendre les cours.

 

Les motifs d’absences doivent être formulés explicitement par ECOLE DIRECTE. Si pour des raisons de discrétion, le
motif ne peut être donné par ECOLE DIRECTE, il fait l’objet d’un courrier transmis sous pli cacheté.
De façon générale, un élève n’ayant pas fait au moins 3/5 des devoirs dans une matière ne peut être évalué ; cela est
mentionné sur son livret scolaire.

 

La demi-pension :

 

La demi-pension est possible au self pour l’ensemble des élèves.
L’élève demi-pensionnaire est tenu de se présenter au jour et au service retenu sur sa fiche de régime. Les modifications de régime font l’objet d’une demande écrite et ne sont applicables qu’après la réponse de l’établissement.
L’accès au service se fait grâce à la carte délivrée aux élèves en début d’année, en cas d’oubli de cette carte, l’élève n’accède à la salle à manger qu’en fin de rang.
Le non-respect, malgré les rappels des règles d’usage du self est susceptible d’entraîner la suppression provisoire ou définitive du service pour l’élève concerné.

 

Problèmes durant le temps scolaire :

 

Lorsque l’enfant est souffrant, il est envoyé à l’infirmerie. Son retour au domicile n’est envisagé que sur appel de la famille par l’infirmière.
Les problèmes de santé doivent être signalés à l’établissement, et en cas de traitement médical spécifique, les médicaments et l’ordonnance doivent être déposés à l’infirmerie.
Tout accident, même minime, doit être signalé à la personne responsable qui prend les mesures nécessaires et procède à la déclaration d’accident.
Tout problème de vol d’objet personnel doit être signalé sur le moment à la personne responsable.
Dans le cas de problèmes spécifiques entraînant des difficultés d’apprentissage, le chef d’établissement doit être tenu informé. Il organisera le cas échéant la réunion d’une équipe éducative qui pourra mettre en place des conditions spécifiques pour l’enseignement, pour l’évaluation.

 

Tenue et comportement :

 

La tenue et le comportement doivent être simples et conformes à la vie scolaire.
De ce fait, tout excès de recherche en coiffure, maquillage, tenue vestimentaire ne correspondant pas à cette exigence, fait l’objet de remarques et peut s’il n’y a pas de modification, entraîner des sanctions. Si la tenue est jugée absolument inadéquate, il sera demandé à l’élève de porter une blouse « vie scolaire » jusqu’à ce qu’il soit en mesure de se présenter d’une manière convenable.
Pour l’éducation physique, une tenue spécifique est nécessaire et le comportement doit être adapté à l’activité.

Tous les vêtements (manteau, bonnet, pull…) doivent être marqués au nom de l’enfant.

L’établissement met l’accent sur l’environnement de l’élève, de ce fait chacun veille au respect du matériel et à la propreté des salles et des parties communes. Tout acte nuisible est sanctionné et peut entraîner participation au nettoyage. Toute dégradation volontaire non susceptible d’être effacée par nettoyage graffiti sur table, sur mur,…entraînera une compensation financière sur une base de 20 € par dégradation constatée et éventuellement jusqu’à la valeur de remplacement de l’objet dégradé.
Il est recommandé aux élèves de n’apporter ni objet de valeur, ni somme d’argent importante. Il est interdit d’introduire tout objet étranger à la vie scolaire sauf sur demande exprès d’un membre de l’encadrement scolaire. Les téléphones portables, les montres connectées, les MP3, les écouteurs ou les casques audio sont interdits dans l’établissement. Tout élément précédemment cité trouvé dans la main d’un élève sera confisqué, il ne sera restitué qu’aux parents de l’élève concerné.

 

L’accompagnement éducatif :

 

Pour grandir et adopter l’attitude correspondante au temps et lieu scolaire, l’élève doit comprendre ce qu’on attend de lui grâce aux encouragements et aux sanctions qui lui sont donnés. L’application des sanctions n’a pour but que de permettre à l’élève de modifier son attitude, une sanction est donc essentiellement éducative. Toute sanction collective est de ce fait interdite.
On respectera la graduation suivante des sanctions. Elle doit permettre de redonner un cadre aux élèves tout en tenant compte de la gravité des fautes ou leur répétition :
–        L’avertissement oral,
–        Le travail supplémentaire devra être contrôlé,
–        L’heure de retenue : le travail doit être donné à la vie scolaire en même temps que le remplissage de la fiche de demande de retenue. Ce travail doit être proportionnel à la durée demandée et devra être corrigé par l’enseignant
–        L’avertissement écrit donné par le chef d’établissement
–        L’exclusion temporaire de cours : décidée par le chef d’établissement ; elle ne peut excéder 3 jours ; elle fait alors l’objet d’une information de l’équipe pédagogique et de la famille ; l’élève est gardé en étude avec du travail donné par les enseignants.
–        L’exclusion temporaire de l’établissement : à titre conservatoire en attendant la réunion du conseil de discipline ; dans tous les autres cas, elle n’excèdera pas 7 jours.

Les sanctions précitées peuvent être accompagnées de travaux d’intérêt collectif ou remplacées par ceux-ci. Ces travaux d’intérêt collectif sont en lien avec le désordre causé, réparation de celui-ci ou compensation de celui-ci. Ces travaux sont alors menés sous la conduite du personnel enseignant dans le cadre d’une mission de médiation.

–        L’exclusion définitive : elle est la conséquence de fautes graves ou d’un refus réitéré des règles de vie scolaire. Elle suit donc le constat d’une rupture de contrat de scolarisation. Elle peut être décidée sans recours au conseil disciplinaire : l’élève et la famille ayant été entendus. La famille est alors aidée dans la recherche d’un nouvel établissement.

Les sanctions ne constituent que l’un des éléments indispensables à l’éducation, l’élément le plus important reste le dialogue entre l’élève, la famille et l’établissement et pour cela, les outils suivants sont mis en œuvre :

–        Le conseil de médiation est réuni à l’initiative conjointe du chef d’établissement et de l’enseignant afin de faire le point avec l’élève et de fixer avec lui des objectifs « réalisables » pour retrouver une scolarité habituelle. Le but est de faire énoncer par l’élève les points qu’il doit modifier (il en est toujours conscient) et de fixer avec lui 2 ou 3 objectifs qu’il s’engagera à atteindre.

–        Le conseil disciplinaire réuni sur décision du chef d’établissement est le moment où sont mesurées les conditions auxquelles la scolarité peut se poursuivre dans l’établissement. Il réunit autour du chef d’établissement, des enseignants, la psychologue de l’éducation, le représentant de l’association des parents d’élèves. C’est un lieu de dialogue et de recherche de solutions.

Les exclusions ponctuelles de cours ne sont pas des sanctions, elles doivent permettre à l’enseignant de reporter un problème qui ne peut se traiter à chaud, ou de mettre en sécurité la classe et lui-même face à un élève hors de lui et dangereux pour lui-même ou les autres. L’exclusion de cours nécessite ensuite une explication avec l’élève et peut entraîner une sanction. Elle fait toujours l’objet d’un échange avec le chef d’établissement. Un oubli de matériel ne peut entraîner l’exclusion de cours.

 

La communication établissement-familles :

 

Elle est considérée comme primordiale dans l’établissement pour permettre le meilleur accompagnement de la formation de chaque élève.

Afin de faciliter cette communication, les familles peuvent accéder à un ensemble d’informations par le biais du cahier de liaison ou d’ECOLE DIRECTE. Chaque famille reçoit en début d’année un code d’accès à ce service. En cas de séparation des parents, chacun dispose d’un code qui lui est propre permettant de consulter le cahier de texte de la classe, les notes, mais aussi les absences, les sanctions. Ils peuvent également accéder à l’état de leur compte. Ils peuvent enfin communiquer avec l’établissement, porter à sa connaissance une absence, justifier d’un retard. Le mot de passe des parents correspond de ce fait à leur signature autorisée, en conséquence, il est capital que ce mot de passe ne soit pas connu des élèves.

Ces consultations destinées à faciliter la communication entre l’établissement et les familles ne sauraient se substituer aux rencontres directes qui restent le moyen privilégié de communication.
Diverses rencontres et réunions sont organisées et proposées tout au long de l’année. Il est possible et souhaitable, chaque fois que les parents l’estiment nécessaire et sans attendre les rencontres officielles, de rencontrer les personnes concernées, en respectant de préférence l’ordre suivant : le professeur concerné, le chef d’établissement. Ces rencontres doivent faire l’objet d’une demande de rendez-vous par le biais du cahier de liaison ou d’ECOLE DIRECTE.

Les bulletins semestriels, du CP au CM2, sont remis en janvier et en juin ; Ils doivent être conservés par les familles. Une
version numérique des bulletins est également disponible sur ECOLE DIRECTE.

Le chef d’établissement reste en tout état de cause toujours disposé à rencontrer familles et élèves, les demandes de rendez-vous se font alors auprès du secrétariat de direction.